Image default
Finance

Comptabilisation des dettes en monnaies étrangères

En général, les charges en monnaies étrangères doivent être changées en euros. Les conditions de conversion pour ce genre d’opération sont pareilles aux règles pour les dettes et les créances. Le principe de conversion exige en effet la réalisation de nombreuses saisies comptables qui résultent normalement de la nature de la dette. Une dette fournisseur ne sera pas opérée de la même façon qu’un emprunt bancaire en devises.

Les différences de conversion définitives sont enregistrées en compte 656. Dès fois, l’expert du chiffre prend le débit du compte 756 à partir du 1er janvier 2017. Cela s’applique essentiellement aux dettes d’exploitation.

À la fin de l’exercice comptable, les différences de conversion actifs et passifs se comptabilisent en débit du compte 476 et 477. En effet, toutes les pertes de change sont assujetties à une dotation aux provisions. En matière de comptabilité, cette dernière se porte au crédit du compte 1515 sur les provisions pour pertes de change.

La comptabilisation des acquisitions en monnaies étrangères

Chaque achat réalisé en devises devrait être converti au cours du jour, normalement celui du moment de la facture. À ce titre, les cours de devise du jour sont annoncés au journal officiel pour chaque évaluation, tous les jours hors jours fériés et weekend. L’expert-comptable à Saint-Gilles, Bruxelles et à Ixelles comptabilise les acquisitions sans taxe sur la valeur ajoutée et sans différence de cours de devise.

Pour la différence de change, il faut qu’elle apparaisse lors du versement ou à la fin de l’exercice comptable ou au moins lors de la réévaluation des dettes en euros. L’écriture comptable effectuée donne lieu à une déduction d’un écart de conversion actif ou passif. Dans certains cas, il faut considérer mes gains et les pertes latentes de change.

À l’ouverture ou au cours de l’exercice comptable, les différences de conversion constatées seraient extournes. Si le versement ne s’effectue pas durant cet exercice, le montant de la dette sera constaté encore une nouvelle fois. Dans ce cas, un écart de change sera enregistré dans le compte de l’entreprise.

L’emprunt en devises

La société qui s’engage à emprunter de l’argent en monnaies étrangères est amenée à estimer à nouveau sa créance lors de l’achèvement de l’exercice. En effet, cette réévaluation concerne la somme de l’emprunt incluant les intérêts courus.

Lors de la comptabilisation de cette opération, l’expert-comptable à Ixelles n’utilise les comptes 766 et 666 qu’en cas de bénéfices ou pertes définitifs. Dans le cadre de gestion comptable, ces comptes concernent les gains et pertes de change.

Intervention d’un agent comptable spécialisé

Le traitement comptable des dettes versées en monnaies étrangères nécessite l’intervention d’un expert-comptable expérimenté et compétent. En tant que professionnel du chiffre par excellence, sa présence tout au long de la vie d’une entreprise s’avère indispensable. Son intervention peut présenter divers avantages pour l’ensemble de la structure.

Un expert-comptable a la capacité de sécuriser la société et son administrateur tout en respectant les Lois en vigueur. Ses missions doivent être documentées. Pour cela, un comptable aguerri est obligé à suivre des formations particulières pour maintenir et élargir ses compétences.

Related Articles

Devenir rentier : facile mais demande de l’effort

Laurent

Quels sont les avantages d’une banque en ligne ?

Irene

L’essentiel à comprendre sur les banques en ligne

Irene