Amber-mcc.com
Image default
Santé

Le vaccin Pfizer sera livré aux pharmacies au 1er octobre

Alors qu’une énième vague approche, tel un tsunami viral, la vaccination devrait reprendre de plus belle dans les mois à venir. D’autant plus que les tests PCR seront bientôt payants et les pass sanitaires obligatoires pour bénéficier du sésame d’accès aux lieux publics.

Le bon vaccin ?

Coup d’épée dans l’eau pour certains, complot pour les autres, il existe tout de même une partie de la population qui l’attend pour être tranquille. Les réticents à l’AstraZeneca et ses potentiels effets secondaires pourront bientôt souffler : à partir du 1er octobre, le vaccin Pfizer sera disponible en pharmacie, comme l’indique le Ministère de la Santé.

Dans les officines, les médecins, sages-femmes et autres infirmiers et infirmières libéraux seront également concernés par cette livraison. Cette nouvelle ne va pas forcément faire plaisir à tous ceux qui militent contre la vaccination à grande échelle. Ceux pour qui la vie se résumera à des commandes en ligne, des livraisons à domicile, voire des jeux de vidéo de poker en ligne et autre divertissements privés, pass sanitaire oblige.

Des doses pour tous

Jusqu’à présent, seuls les Ehpad étaient acceptés pour les commandes de doses du vaccin Pfizer auprès des pharmaciens. C’est désormais pour tout le monde que les professionnels de la santé pourront commander le précieux sésame. Une bonne nouvelle pour continuer à lutter contre la Covid et enrayer cette pandémie une bonne fois pour toutes.

Depuis ces deux dernières années, nous n’avons jamais été aussi proches du dénouement de ce qui passe pour un mauvais film catastrophe où Liam Neeson peine à se débarrasser des méchants. On aimerait bien sûr, que tout se stoppe net et retrouver notre vie d’avant. Mais est-ce que cela sera réellement possible un jour ? Le doute subsiste et il est plus que permis.

Alors que la Chine et l’Inde annoncent avoir trouvé leurs propres vaccins (en vue d’une commercialisation future ?), les doses de Pfizer devraient terminer de vacciner les dernières épaules dans tout l’hexagone et nous avancer vers ce qui semble être une vie meilleure et plus sereines. La prochaine étape : Bas les masques ? Aura-t-on bientôt le loisir de se balader sans masque dans les lieux clos et bondés ? Ce serait un véritable pari de tenter de répondre à cette question. En attendant, pour les retardataires, bonne vaccination !

A lire aussi

Les gestes qui sauvent des vies

Journal

Chute modérée de cheveux : comment stimuler la repousse ?

Tamby

Opticien à domicile, le professionnel de la santé visuelle

Claude

Les antioxydants : des bons alliés d’une santé optimale

Tamby

Les avantages d’une résidence de retraite

Claude

Essai clinique : tout savoir avant de se lancer

administrateur