Amber-mcc.com
Image default
Bien-être

Pourquoi privilégier les vins légers pour l’apéro?

L'apéritif, c’est le moment idéal pour préparer les palais pour le repas qui va suivre. Il convient donc de rester léger dans le choix du vin qui l'accompagne et cela, quel que soit le type du vin choisi : blanc, rouge, mousseux, rosé, champagne

Vous avez sûrement déjà entendu qu’il vaut mieux privilégier les vins légers lors d’un apéro. C’est une règle générale que l’on applique sans trop se poser de question, pourtant, il peut être intéressant de chercher à comprendre les raisons pour lesquelles il ne vaut mieux pas mettre des vins trop forts sur la table d’un apéritif. Je vous invite donc à creuser la question avec moi.

 

L’apéritif, son utilité ?

Petit point étymologie : Apéritif vient du latin apertivus, lui-même dérivé de aperire, qui signifie ouvrir. Un choix de mot particulièrement pertinent puisque la définition première d’un apéro, c’est une boisson servie avant le repas ayant pour rôle d’ouvrir l’appétit des gens à la table.

Par extension, l’apéritif désigne l’ensemble de la collation englobant les amuse-bouches, les accompagnements, et même le moment convivial qui précède un repas. Mais en premier lieu, l’objectif même de l’apéritif, c’est de préparer le palais, ainsi que les papilles, au repas qui arrive.

 

La légèreté de mise

Puisqu’il s’agit de préparer les papilles, il convient de procéder progressivement. Il faut donner faim, sans agresser, en douceur… avec légèreté ! Une règle simple, pour un repas réussi, c’est de proposer les vins qui accompagneront la dégustation, fur et à mesure, du plus léger au plus fort. Pour l’apéritif, il vaut mieux proposer :

  • Des vins blancs secs
  • Des mousseux
  • Du rosé
  • Du champagne : brut, extra brut, rosé

Pour éviter tout faux pas, gardez en tête qu’il ne faut pas présenter de vins moelleux, liquoreux et trop sucrés qui viendraient parasiter les saveurs des plats qui suivront pendant le repas.

Côté vins blancs secs, les Chablis et les Sancerres sont très à propos. Particulièrement fruités et rafraîchissants, ils accompagnent parfaitement les apéritifs. Pour le rosé, c’est vers un délicieux Coteaux d’Aix en Provence qu’il faut se tourner, léger et frais, il est idéal pour les apéros d’été. Le champagne à l’apéritif prend tout son sens en introduction des repas de fête. Mon conseil, c’est de choisir un champagne brut, voire même extra brut comme un Veuve Doussot.

 

Et les vins rouges ?

Avec les vins rouges, pas question de déroger à la règle, on reste léger ! L’idéal, c’est de vous orienter vers des vins rouges plutôt fruités qui auront pour avantage de ne pas avoir besoin d’être accompagnés d’un plat pour être sublimés. Ouvrez donc une bonne bouteille de Pinot noir ou de Gamay. Dans le doute, un Beaujolais, un Irancy ou un Brouilly seront toujours des valeurs sûres.

Dans tous les cas, oubliez tous les vins trop tanniques, trop boisés et trop alcoolisés, car ceux-ci ont tendance à assécher la bouche, ce qui ne cadre pas avec votre objectif, prépare les palais et les papilles pour le repas.

 

Vous l’aurez compris, il ne faut pas hésiter à se faire plaisir durant l’apéro en gardant à l’esprit que, peu importe le choix du vin, celui-ci doit rester léger. Heureusement, toutes les variantes de vins possèdent leurs équivalents légers et votre caviste pourra sans peine vous conseiller les bouteilles parfaites qui accompagneront vos apéritifs. D’ailleurs, outre l’apéro, ces mêmes vins subtils peuvent représenter la bonne alternative pour se remettre progressivement des fêtes de fin d’année et de leurs excès.

A lire aussi

Les hommes aussi peuvent pousser les portes d’un institut de beauté

Journal

Traitement esthétique des cernes avec de l’acide hyaluronique

Gilda M.

Prendre de la température avec un bon thermomètre

Laurent

Coussins d’allaitement : que faut il savoir ?

Irene

Ces produits naturels qui révolutionnent notre barbe

Journal

Être plus serein avec une activité sur tapis

Irene