Image default
Voyage

Location chez l’habitant à Paris

Notez cet article

Où loger et dormir à Paris ? Tel est le souci de nombre d’étudiants qui ont la chance de suivre prochainement une formation diplômant dans l’une des universités de la capitale. Paris jouit d’un rayonnement intellectuel mondial, mais d’un autre côté les offres de logement étudiant sont rares en dehors des chambres universitaires. Les étudiants ont trouvé une alternative : loger chez l’habitant.

Location chez l’habitant : une offre répandue à Paris

Faire des études supérieures à Paris est un rêve qui a ébloui des générations entières d’étudiants. La ville lumière concentre les meilleurs talents universitaires du monde entier, ce qui n’arrange guère les étudiants en quête d’un logis à petit prix au cœur de la capitale. Pour parler net, un logement pas cher n’existe pas à Paris. Les loyers ici sont sans aucune mesure avec les prix appliqués dans les grandes villes de province comme Lille, Marseille ou Bordeaux. Il faut doubler, voire tripler le compte pour jouir d’un logement de la même taille et du même standing que le logement de province. C’est pourquoi, à Paris plus qu’ailleurs, la chambre chez l’habitant est une option d’hébergement conseillée aux étudiants.

L’étudiant intègre un foyer parisien. Il loue une partie du bien d’habitation faute de pouvoir s’offrir un bien entier et cohabite avec les occupants de la maison. La plupart des étudiants ayant fait l’expérience de ce toit partagé ne sortent pas déçus : la pièce est admirablement équipée ; le lit, la table et les chaises de bureau, le placard et la lampe sont obligatoirement assurés. L’étudiant a droit à un espace d’au moins 10 m2 pour son usage personnel. En optant pour ce mode de location, l’étudiant pourra s’en tirer avec 400 euros et louer une chambre cosy tout confort à la place d’un minuscule studio.

Formalités de la location chez l’habitant à Paris

Une recherche rapide sur internet permet de repérer les offres de location chez l’habitant à Paris disponibles dans les 20 arrondissements de Paris. Avant de s’installer sur les lieux, il est important de rédiger un acte de bail. Plus qu’une simple formalité, l’acte de bail clarifie par écrit les obligations de l’étudiant et de l’hébergeur pour prévenir les éventuels contentieux survenant au cours de la cohabitation. De manière générale, le contrat indique la ou les pièces réservées à l’étudiant, les parties de la maison qui lui sont accessibles et celles qui ne le sont pas. L’étudiant doit toujours jouir de la salle de bains, de la cuisine et de la buanderie pour faire sa lessive. Cela dit, le propriétaire peut définir un ensemble de règles auquel l’étudiant doit se plier : défense d’introduire un animal de compagnie, défense d’alcool ou limitation du nombre de visites.

Loger pas cher à Paris : logement chez l’habitant contre services

Une autre astuce pour réduire ses frais d’hébergement à Paris est de choisir la chambre étudiant contre services. L’étudiant loge sans payer un sou en échange de petites courses, de garde enfants ou de garde personne âgée.

Pour les non-résidents, la chambre meublée contre services est un bon choix, sinon le meilleur. À part l’avantage de soulager leurs prévisions budgétaires, ils se sentiront moins seuls en prenant part à la vie de famille. Et par-dessus tout, loger en famille d’accueil permet de parler quotidiennement le français, un bain de langue à ne manquer sous aucun prétexte.

 

Related Articles

Louer un mini-bus avec chauffeur, pour vos déplacements en région parisienne

Gilda M.

Trois bonnes raisons de faire du camping en Espagne

Journal

Comment trouver un parking à l’aéroport à prix raisonnable ?

Laurent