Image default
Animaux

Le traitement des animaux avec des plantes : tentant, mais interdit

Notez cet article

Les éleveurs d’aujourd’hui ne savent plus comment faire devant les lois interdisant l’utilisation des plantes pour soigner leurs bêtes. Ils ont l’impression de ne plus être libres dans la réalisation de leur métier. S’ils souhaitent adopter une agriculture à la fois paysanne et écologique, ils hésitent beaucoup de prendre la décision, car les règles publiques les empêchent de prendre soin de leur troupeau avec les substances végétales. Toutefois, l’expérience est tentante.

Pourquoi soigner les animaux avec des plantes éveille-t-il l’intérêt ?

Il s’avère nécessaire de mentionner que le recours à ce type de traitement ne se date pasd’hier. Depuis que l’homme élève des animaux, il fait usage des plantes pour soigner ses bêtes. À cet effet, l’usage des végétaux à titre thérapeutique a déjà existé depuis des milliers d’années. Pourtant, les résultats se révèlent être en tout temps efficaces. Même si l’évolution de la science n’a pas encore eu lieu, les animaux de cette époque sont en bonne santé et ils vivent le plus longtemps possible. Par contre, avec l’avancée de la technologie médicale, les animaux de notre temps ont une courte espérance de vie. Ce raisonnement montre que les plantes médicinales peuvent s’avérer efficaces pour soigner les animaux.

Pourquoi le traitement avec les plantes est-il interdit ?

Il faut bien avouer que les éleveurs ne trouvent plus leur repère devant la contradiction des lois mises en vigueur. Si les obligations citées dans le cahier des charges européen de la bio exigent le traitement de l’animal immédiat une fois la maladie détectée, les éleveurs peuvent recourir à la cure préventive de leurs choix à titre d’urgence. S’ils optent pour les médicaments vétérinaires comme les antibiotiques, la décision est uniquement sous la responsabilité du vétérinaire.

Par contre, les lois sur le médicament vétérinaire mentionnées dans l’article L5111-1 du Code de la santé publique interdisent strictement l’utilisation des plantes médicinales. De ce fait, quelle que soit la substance végétale employée pour un effet curatif ou préventif, l’éleveur ne doit pas en aucun cas s’en servir que sur prescription par un vétérinaire.

Solutions

Il est conseillé d’utiliser uniquement les plantes qui figurent parmi les 148 végétaux agréés à la vente par des non-pharmaciens. Les éleveurs peuvent à la fois se servir des substances végétales qui sont inscrites dans les listes des compléments alimentaires.

En conclusion, même si le recours aux plantes pour soigner les animaux reste efficace, il est primordial de respecter les obligations mises en vigueur pour éviter les ennuis. Il ne reste plus qu’à suivre la solution évoquée ci-dessus pour le bien de l’éleveur et les bêtes.

Related Articles

Protégez vos chevaux avec un piège à taons, une solution efficace et pratique

Tamby

Comment réussir l’élevage d’un chat munchkin ?

Thomas

Le contrat assurance chien, une bonne option pour votre chien

Laurent